Chronique : It’s my life, une cohabitation singulière !

par | 22/04/2019 | Articles à la une, Chroniques Mangas, Mangas | 0 commentaires

Après Graineliers sortit en janvier, les éditions Ototo Manga sortait fin mars un nouveau titre nommé It’s my life, le début d’une cohabitation entre deux êtres parti d’un quiproquo !

It’s my life

 

 

 

Titre original : イッツマイライフ

Titre traduit : It’s My Life

Auteur : NARITA Imomushi

Éditeur français : Ototo Manga

Éditeur original : Shogakukan au Japon

Date de sortie : 22/03/2019

Nombre de tomes : 11 volumes au Japon série terminée, 2 tomes publiés en France

Prix : 7,99 €

Synopsis :

Astra, 35 ans, ancien capitaine des paladins de l’Empire, a pris une retraite anticipée pour profiter de sa nouvelle maison. Mais Noah, une sorcière de 8 ans, débarque chez lui le jour même de son emménagement. C’est le début de leur vie à deux, à la fois burlesque et chaleureuse, dans un monde médiéval fantastique regorgeant de curiosités.

Cette chronique a été réalisée après avoir lu les deux premiers tomes de la série seuls volumes parus au moment de l’écriture de cet article. L’oeuvre comptera 11 volumes au total.

 
 
 
 
 
 
 
 
La vie d’un guerrier qui vient tout juste de prendre sa retraite perturbée par une jeune fille de 8 ans.
 
 
 
Depuis son enfance, Astra n’a aspiré qu’à une seule chose, vivre paisiblement dans une maison, et pour cela tous les moyens étaient bons. En s’engageant dans l’ordre des Paladins de l’Empire, il a travaillé d’arrache-pied pour faire partie de leur élite et arrivé à l’age de 35, il avait économiser assez pour s’acheter son petit chez lui. Il quitta donc ses camarades pour se plonger dans un quotidien assez banal, jusqu’à ce qu’une petite fille répondant au doux nom de Noah frappe à sa porte. C’est ici que commencera une nouvelle vie, moins calme que celle que convoitait notre héros.
 
 
 
 

 

 

Orpheline la petite fille qui n’a pas atteint la dizaine s’est enfuie de son village ou ne se sentait pas à sa place. A la recherche d’un dieu maléfique auprès duquel elle souhaiterait se mettre au service, Noah atterrit chez Astra. Vêtu d’une longue cape noir et d’un casque couvrant son visage, elle pense être arrivé à destination et décide de s’installer ici, au grand dam de notre ex-paladin…

It’s my life est une oeuvre de type tranche de vie, basée sur l’humour présent entre les deux personnages principaux. Le lecteur est spectateur de cette complicité naissance tantôt drôle, tantôt attachante, relevée avec quelques soupçons d’actions.

A qui s’adresse It’s my life ?

 

Si It’s my life s’inscrit dans un univers medieval-fantastique, ce n’est qu’un prétexte pour y développer une histoire bourré d’humour. Le titre est un tranche de vie, néanmoins doté d’un fil rouge, puisque la plupart des chapitres ne seront compris dans leur intégralité que si vous suivez l’ordre des volumes. Bien que certaines planches dégagent une atmosphère sombre, le titre reste globalement accessible à des lecteurs au collègue, au vu de la violence assez modérée dans ses pages.

 

Œuvres similaires ? 

 

 
Difficile de conseiller une oeuvre similiaire quand on parle d’humour. Chacun ayant notre propre sensibilité, l’oeuvre qui me plaira ne parlera peut être pas à mon voisin, pourtant je vais essayer en me basant sur des titres qui m’ont plu à moi et à la plupart de mes connaissances qui les ont lu également.
 
Yotsuba ! et Barakamon sont deux titres humoristiques ayant respectivement 14 et 17 tomes en France, très populaire auprès des lecteurs qui leur ont donné leur chance.
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager