Chronique : La voie du tablier, le revirement du yakuza !

par | 8/08/2019 | Articles à la une, Chroniques Mangas, Mangas | 0 commentaires

En juillet les éditions Kana sortaient un nouveau titre des plus étranges, avec la voie du tablier !

La voie du tablier

Titre original : 極主夫道

 

Titre traduit : Gokushufudo

 

Auteurs : OONO Kousuke

 

Éditeur français : Kana

 

Éditeur original : Shinchôsha au Japon

 

Date de sortie : 05/07/2019

 

Nombre de tomes : 3 volumes au Japon, série en cours

 

Prix : 6,85 €, premier tome à 5,95 € en prix découverte pendant une période 

Synopsis :

Notre homme est ancien yakuza devenu homme au foyer… Il se faisait appeler « Tatsu, l’immortel » ! Aujourd’hui, il est l’homme idéal : il prépare des bentô à tomber, il repère les meilleurs promotions et il aide même d’anciens collègues (?) dans leur quotidien…
Mais malgré son adorable tablier, il ne peut totalement gommer son air patibulaire et son regard de tueur… Pour notre plus grand plaisir !

Cette chronique a été réalisée après avoir lu le premier tome de la série. Pour le moment, le titre compte 3 volumes reliés au Japon.

 

 

 

 

 
 
Si la mafia japonaise est une passion pour vous, la voie du tablier est un titre pour vous, ou peut être pas.
Dans ce manga, on suit bien un yakuza surnommé Tatsu l’immortel, mais celui-ci a décider de prendre un tournant bien particulier, celui du foyer. Adieu les interrogatoires musclés au coin d’une ruelle sombre, les intimidations et autre extorsions de fond, Tatsu a pris la décision de protéger son foyer d’une nouvelle manière. Sa femme travaillant d’arrache-pied, il s’occupe désormais de leur cocon familial du mieux qu’il peut.

 

 

 

 

 

 

La voie du tablier est un manga humoristique, basé principalement sur des situations de quiproquo entre l’ex-carrière de yakuza de Tatsu et sa nouvelle situation d’homme au foyer. Cette transition ne se passe pas sans heurts, qu’il s’agisse des personnes issues du milieu mafieux (ex-camarade ou clans rivaux), ou les “civils” comme ses voisins, vendeurs au porte à porte etc…

 

A qui s’adresse La voie du tablier ?

 

Pour moi, ce titre un véritable coup de cœur que je ne peux que vous conseiller, quel que soit vos styles de lecture. Bien que le contenu reste d’accès tout public, je le conseillerai à un lectorat connaissant un minimum les yakuzas, afin de comprendre les références évoquées dans le titre.

 

GOKUSHUFUDO © Kousuke Oono / 2018 SHINCHOSHA

Œuvres similaires ? 

 

Coté manga humoristique qui joue sur les quiproquos d’une profession, vous pouvez tenter Kakushigoto avec 3 volumes édités en France (8 tomes en cours), même si les manga de type humour qui m’ont le plus plu sont Barakamon (terminé en 18 tomes) et Yotsuba & (14 volumes à son actif, série en cours).

Si vous êtes fans des yakuzas, vous pourrez trouver des œuvres plus sombres comme My home Hero (4 tomes en France, 7 au Japon, toujours en cours) ou Ushijima (42 volumes en France, 46 au Japon, série terminée).

 

 
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager