Chronique : Sacrificial Vote, élisez le prochain déchu !

par | 16/08/2019 | Articles à la une, Chroniques Mangas, Mangas | 0 commentaires

Alors que les étudiants se préparaient aux vacances, les éditions Delcourt Tonkam sortaient en juillet Sacrificial Vote, un manga en milieu scolaire, qui a de quoi vouloir vous tenir éloigné des classes !

Sacrificial Vote

Titre original : 生贄投票

 

Titre traduit : Ikenie Tôhyou

 

Auteurs : EDOGAWA Edogawa (dessins) KASAI Ryuuya (scénario)

 

Éditeur français : Delcourt Tonkam

 

Éditeur original : Kodansha au Japon

 

Date de sortie : 03/07/2019

 

Nombre de tomes : 7 volumes au Japon, série terminée

 

Prix : 7,99 €

Synopsis :

Un jour, l’application nommée « Sacrificial Vote » apparaît sur le smartphone de Minato Imabari. Les participants s’avèrent être tous ses camarades de classe. La victime est ainsi désignée afin d’être « assassinée socialement ». Une simple impulsion pousse Minato à voter contre son amie, sans savoir que cette première élection entraînera des conséquences irréversibles sur l’ambiance et la vie en classe…

Cette chronique a été réalisée après avoir lu le premier tome de la série. La série comptera 7 volumes en tout.

 

 

 

 

 
 
 
Sacrificial Vote est un manga qui prend place dans un lycée. Les élèves sont entraînés dans un “jeu” des plus sordides, qui se déroule en partie sur leur téléphone portable. Chaque semaine un vote leur est imposé pour choisir une personne de la classe, celle ayant reçu le plus de vote se retrouve en sursis pendant 24h : soit les autres élèves s’allient pour la sauver en réalisant une action barbante et répétitive avant le lendemain, soit la personne subit la déchéance sociale par la révélation d’un de ses secrets…

IKENIE TOHYOU © Edogawa Edogawa / Ryuya Kasai / Kodansha Ltd.

IKENIE TOHYOU © Edogawa Edogawa / Ryuya Kasai / Kodansha Ltd.

 

 

 

 

Sacrificial Vote fait partie de cette nouvelle vague de manga se passant en milieu scolaire avec une atmosphère glauque, dans laquelle l’auteur va scinder le pseudo esprit de camaraderie superficielle existant, pour mettre en valeur l’égoïsme de la survie, qu’elle soit physique ou sociale. Dans ce titre, c’est la survie sociale dont il est question et l’auteur choisit sans surprise une nouvelle élève comme personnage principal, qui a fatalement une position sociale assez ambiguë au coeur de la classe, entre les élèves socialement élevés et ceux rejetés.
Avec cette présence moins importante au sein de cette classe, elle est à la fois celle qui prend le moins parti entre les différents camps représentés et la moins informée sur le passé de la classe qui semble être responsable de ce jeu morbide…

 

A qui s’adresse Sacrificial Vote ?

 

D’un point de vue personnel, je n’ai pas vraiment accroché au début de cette série. On trouve des éléments déjà vu dans d’autres titres du genre et la plupart des événements manquent de surprises.
Néanmoins, je pense que ce thriller pourra plaire les amoureux du genre et le fait que cette série comptera 7 volumes au total est un point positif en terme d’investissement. Après comme je le soulignais plus tôt, le titre se veut cruel, donc inadapté aux plus jeunes, du coup je conseillerai la lecture de Sacrificial Vote aux lycéens ou plus âgés.
 

IKENIE TOHYOU © Edogawa Edogawa/ Ryuya Kasai / Kodansha Ltd.

Œuvres similaires ? 

 

Si Sacrificial Vote vous plaît vous pourriez vous dirigez vers d’autres titres, dans la même lignée comme la saga des King’s Game, qui compte les séries King’s Game, King’s Game Extreme, King’s Game Origin et King’s Game Spiral chaque série est terminée entre 4 et 6 volumes chacun; ou bien vous pouvez aller vers d’autres titres tel que Dead Tube (10 tomes en France, 12 au Japon, série en cours) ou Real Account (15 volumes en France 23 au Japon, série en cours)

 

 
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager