Chronique : A fantasy lazy life, glander dans un autre monde ?

par | 4/06/2019 | Articles, Articles à la une, Chroniques Mangas, Mangas | 0 commentaires

En janvier 2019 débutait le manga A fantasy lazy life, après deux tomes il est temps de revenir sur le début de cette série !

A fantasy lazy life

 

Titre original : 理想のヒモ生活

 

Titre traduit : Risô no Himo Seikatsu

 

Auteurs : WATANABE Tsunehiko (scénario) HINOTSUKI Neko (dessins)

 

Éditeur français : Delcourt Tonkam

 

Éditeur original : Kadokawa Shoten au Japon

 

Date de sortie : 02/01/2019

 

Nombre de tomes : 5 volumes au Japon, série en cours, 2 tomes en France

 

Prix : 7,99 €

Synopsis :

Zenshirô Yamai est un employé ordinaire cumulant les heures supplémentaires. Un jour, il se retrouve invoqué dans un autre monde par une reine à la peau mate et aux formes généreuses. Après lui avoir expliqué qu’il est le descendant d’une famille royale, elle lui propose une vie de confort et d’oisiveté, s’il accepte de l’épouser et de rester dans ce monde pour les 30 prochaines années.

Cette chronique a été réalisée après avoir lu les deux premiers tomes de la série, seuls tomes sortis lors de la publication de cette chronique. Pour le moment le titre compte 5 volumes reliés au Japon.

 

Alors qu’il occupe un poste d’employé de bureau tout ce qu’il y a de plus banal,  Zenshirô Yamai reçoit une proposition des plus exceptionnelle : quitter le Japon pour vivre dans un monde d’heroic fantasy et y prendre pour épouse une reine aussi puissante que belle, tout ça afin de vivre le reste de son existence les doigts de pieds en éventail.

 

L’idée vous paraît vous aussi trop belle ? Et pourtant notre héros va accepter cette offre.
Comme vous vous en doutez, si l’on propose cette nouvelle vie à Zenshirô, ce n’est pas par pure bonté d’âme : il se trouve qu’il est le descendant d’un homme ayant déjà pratiquer ce même périple en quittant son monde pour le leur et hériter du trône, cela fait donc de lui une personne digne d’épouser la reine. La monarque avisée souhaite en effet garder le pouvoir qui est le sien et sait très bien que les prétendants actuels la priverait d’une grande liberté d’action, c’est pour cette raison qu’elle se décide à utiliser une magie puissante et héréditaire pour invoquer le japonais depuis son monde.

 

A fantasy lazy life est un titre qui dégage une certaine originalité dans le type d’œuvre dont il fait partie. On parle ici d’un Isekai (plongé dans un autre monde) dans la peau d’un trentenaire, qui le restera, comparé à d’autre titre qui préférons lui donner une nouvelle jeunesse, afin que le jeune public s’identifie mieux à lui. De plus, ce héros n’aspire pas à sauver le monde où vivre une aventure épique, mais bel et bien à vivre paisiblement en en faisant le moins possible.

Si le premier tome se focalise principalement sur la réflexion de Zenshirô a quitter le Japon et le début de sa relation conjugale avec la reine, le deuxième tome nous fait glisser petit à petit dans les spécificités de ce nouveau monde, entre la magie, les coutumes ou encore le contexte géopolitique du royaume dans lequel notre personnage principal évolue. D’ailleurs plus le temps passe et plus l’on se rend compte que finalement la vie paisible a laquelle il aspire risque d’être empiéter contre son gré, mais si ça n’aurait pas été le cas, A fantasy lazy life n’aurait sans doute pas été aussi prenant.

 

A qui s’adresse A fantasy life ?

 

Les œuvres de type Isekai (plongé dans un autre monde) sont légion au Japon, ce de fait ce genre commence a affluer en masse aussi chez nous, certains apprécient, tandis que d’autres saturent. Dans ce genre de lecture, je trouve que le titre dont nous parlons arrive à tirer son épingle du jeu, en proposant de la nouveauté et de la fraîcheur dans son personnage principal, reste à savoir si la suite du titre saura se montrer aussi intéressante. Au vu de son propos, je pense qu’A fantasy lazy life peut être aborder dès le collègue, puisque son contenu est tout public.

 

Riso  no  himo  seikatsu  ©  2017  Tsunehiko  WATANABE/Neko

Œuvres similaires ? 

Si vous aimez A fantasy lazy life, vous pourrez sans doute apprécier d’autres titres de type “isekai” (plongée dans un autre monde), comme Moi, quand je me réincarne en slime, ou encore Re :Monster et The Rising of the Shield Hero !

 

 

 
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager