Détective Pikachu : Un bon film pour enfant, ou un bon film pour les habitués !

par | 13/05/2019 | Animes, Articles, Articles à la une, Film d'animation, News Film d'animation | 0 commentaires

Que l’on comprenne ou pas, Pokemon reste le phénomène de ces 20 dernières années. Au point ou les premiers fans de la licence de Nintendo sont toujours enthousiastes aujourd’hui et emmènent leurs enfants au cinéma voir ce Detective Pikachu.

POKEMON : DETECTIVE PIKACHU

 

Titre original : Pokemon : Détective Pikachu

Langue originale : Anglais

Réalisateur : Rob LETTERMAN

Scénaristes : Dan Hernandez, Benji Samit, Rob Letterman et Derek Connolly

   

 

Production : Legendary Pictures, The Pokemon Company et Toho

Distribution : Warner Bros et Toho

Date de sortie : 08/05/2019

Durée : 104 minutes

Genre : Science-fiction

L’annonce de ce projet avait tout l’air d’une blague. Depuis longtemps les joueurs des jeux Pokemon s’imaginent un film live-action dans cet univers aux monstres à collectionner. Mais qui pouvait deviner que la Warner et Nintendo collaboreraient pour nous offrir un long-métrage sur le jeu Détective Pikachu ? Ce dernier étant un spin-off destiné aux plus jeunes et qui s’éloignent grandement des jeux d’aventures avec lesquels ont grandi les fans. Et quand on nous annonçait que Ryan Reynolds, aussi connu pour son interprétation de Deadpool au cinéma, serait la voix de notre célèbre mascotte jaune Pikachu, il y avait de quoi rire. Et pourtant, lorsque le premier trailer fit son apparition, l’enthousiasme était bien présent. Un film de détective sombre et coloré grâce à des teintes néons, ou un garçon du nom de Tim vient de perdre son père d’une étrange manière. Un mystère qui n’attend qu’à être résolu !
Et petit plus, Tim peut entendre et comprendre un Pikachu à casquette. Ensemble ils se mettent à enquêter sur la disparition du père de Tim dans ce monde fantastique plein de Pokemon.
Si le projet gardait cet aspect enfantin, la surprise était plutôt bonne. Notamment les visuels des Pokemon aux textures réalistes.

QU’EN EST-IL DU RESULTAT ?

 

Et bien, ça marche plutôt bien en fait. Qui aurait pu penser que Pikachu puisse être aussi mignon avec une direction artistique réaliste ? D’autres Pokemon fonctionnent moins bien, mais dans la globalité, aucun ne nous sortira du film.
Comme dit précédemment, on s’habitue très très rapidement aux nouveaux designs, qui même avec la nouvelle D.A restent tout à fait fidèles aux produits d’origines. C’est là la grande force de ce Détective Pikachu, puisqu’on ressent l’atmosphère Pokemon tout au long du film. Et ce, grâce à un énorme effort de World building qu’on applaudira.

Accompagnés de musiques au feeling très “Pokemonesque”, les plans sur les paysages et la ville sont beaux ! On comprend le fonctionnement de ce monde où l’on a remplacé nos animaux par des Pokemon, mais où ces monstres ont parfois des métiers, des activités etc. Les références à l’univers que l’on connaît sont intelligemment placées et de plusieurs bonnes manières. Les noms des attaques cultes des jeux/cartes sont citées, les étranges résumés du pokedex le sont aussi, et il est drôle de voir que la réaction du personnage principal est proche de la notre, pour des blagues réussies sur le lore de la licence.
Il y a même quelques expressions de tout les jours adaptées à la sauce pokemon, et qui par le rajout de ces micros détails rendent le monde crédible.

Le film est plutôt joli ! On notera les scènes que j’appellerai  “la forêt” et “le combat final” qui m’ont le plus positivement étonnés. Et quelque chose ne m’avait pas frapper tout de suite, mais Détective Pikachu, est LISIBLE ! Il y a parfois une bonne trentaine de choses différentes à l’écran, des lumières et des Pokemon partout. Mais tout reste lisible, l’œil se dirige de lui même, sans effort et problèmes de compréhension. Que ce soit dans des scènes calmes, ou les scènes d’actions. Ce qui marque le respect quand on connaît ce qui se fait actuellement.

Maintenant un petit problème apparaît quand même. Le concept des Pokemon est tout de même de faire se combattre plusieurs monstres entre eux. Nintendo a toujours voulu se défendre en expliquant que les combats Pokemon ne peuvent pas être comparés à des malheureux combats de chiens.
On rappelle que les animations (sprites) de dégâts pris par un pokemon, prévues dans les jeux Pokemons sur Gameboy ont été supprimées afin de préserver cette image bon enfant. Pour Nintendo, les Pokemon ne doivent pas souffrir. Et dans un film live-action, tout devient plus compliqué.
Et pourtant la Warner réussi son coup ! L’insertion des combats Pokemon est gérée. Les Pokemon choisissent, ou non, d’être capturés dans leur Pokeball, et de combattre pour leurs dresseurs. Un petit détail placé dès le début du film, afin de ne pas choquer et garder l’image “Nintendo” (Gamefreak).
D’ailleurs, le seul “vrai” combat que l’on verra est un combat underground.

 

Et c’est ce qui peut déjà décevoir. Détective Pikachu est un film dans le monde de Pokemon. Il ne s’agit pas là d’une adaptation des jeux principaux et on peut être déçu de voir que l’histoire prend une tournure bien différente que ce que l’on a l’habitude de voir dans la licence. Au point ou au final, les Pokemon ne sont pas réellement le centre d’attention. Detective Pikachu peut-être décrit comme une sorte de film noire pour enfant, visant les 8-10 ans.

Le scénario est le plus simpliste possible et les personnages sont de vrais stéréotypes.

Mais plus j’y pense, et plus je me rends compte de la bonne gestion du scénario. Une fois le plot twist appris, pleins de détails refont surface. Pareil pour beaucoup d’éléments de la fin du film, très bien introduits tout du long, sans forcer le spectateur à y faire attention. Sauf pour une chose. Les personnages.
Un nouveau personnage apparaît ? Hop on sait qui il est !
Les enfants seront sûrement conquis par sa narration, mais les plus adultes verront les péripéties et plot twist arriver en 5 secondes, si ce n’est moins.
Impossible pour un adulte de tomber dans le panneau. L’histoire ne propose rien que du déjà vu, mais le fait bien.

Le jeu d’acteur par contre est le plus gros point faible du film.

 

Nul. Tout simplement. Même Ken Watanabe qui habituellement fait son taff, ne réussi pas ici à être crédible pour un sou. Et on ne parle même pas du méchant et de l’héroïne qui accompagne notre héros. Deux personnages tout droit sorti d’un épisode de Pokemon avec des lignes de dialogues stéréotypées au possible. Alors oui, est-ce qu’on peut vraiment leur en vouloir ? N’est-on pas juste plus le public visé ? Acceptons-le.

Mais un personnage réussi son coup ! Pikachu ! Pikachu est beau. Pikachu est drôle.
Et on doit tout ça à notre Ryan Reynolds. L’acteur ne changera pas sa voix, et fera ce qu’il sait faire de mieux. Déconner. Toute ses phrases, intonations, tournures de phrases, blagues…j’ai eu l’impression que Reynolds était en roue libre, en totale impro, et c’est top !
On peut dire que cela fonctionne très bien, et c’est peut-être ce qui nous fait, nous, les adultes, accrocher au film. Puisque on passe tout de même un bon moment à suivre notre duo.

Conclusion

 

Pour finir, je conseille Détective Pikachu aux enfants principalement, mais aussi aux habitués de la licence Pokemon. Les enfants apprécieront le tout, tandis que les fans apprécieront le niveau de détail.

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager