Test : Persona Q2, New Cinema Labyrinth sur 3DS !

par | 25/06/2019 | Articles, Articles à la une, Jeux video, Nintendo, Tests Nintendo | 0 commentaires

Persona Q2 : New Cinema Labyrinth est le deuxième spin-off de Persona en mode dungeon crawler et vient tout juste de débarquer sur la portable de Nintendo !

Persona Q2 : New Cinema Labyrinth

 

Genre : RPG – Dungeon Crawler

Développeur : Atlus

Éditeur : Atlus

Supports : 3DS

Classification : 12+

Date de sortie : 4 juin 2019

Synopsis :

Dans ce Persona Q2, vous suivrez les Phantoms Thieves of Heart dans leur quête de sortir d’un cinéma dans lequel ils se retrouveront bloqués suite à un soucis après une mission de Mementos. Avec l’aide des personnages de Persona 3 et 4, ils feront tout pour revenir dans leurs mondes respectifs

Cette chronique a été réalisé après avoir joué environ 20 heures sur Nintendo 3DS sans avoir fini le jeu (et notamment passé le 2ème monde).

Un Persona comme les autres ? 

 

 
Vous vous doutez bien que si je pose la question, ce ne doit pas être le cas. En effet, les déplacements dans les différents labyrinthes du jeu se feront de la manière d’un dungeon crawler, c’est-à-dire d’une case par une case à la première personne. Pour une meilleure lisibilité, vous pourrez cartographier vos déplacements sur l’écran tactile (parfois approximatif lors des coups de stylet mais vous pourrez laisser le système cartographier à votre place). Toutes ces différences pour ce spin-off de Persona proviennent d’une autre série d’Atlus, les Etrian Odyssey (dont le dernier, Nexus, est sorti le 5 février 2019 en Europe)
 
On va tout de même retrouver des éléments de la série en plus des personnages provenant de Persona (3, 3 Portable, 4 The Golden et 5). On aura également le système de combat qui sera similaire : du tour par tour avec les faiblesses des différents Shadows (les monstres) à découvrir et lorsque tous seront à terre, cela déclenchera le All-ou-attack (moment où tous les personnages infligeront des dégâts aux créatures). On aura également toujours la possibilité de s’équiper, de découvrir des Personae (pluriel de Persona) aléatoirement, et de les fusionner…

Un crossover inspiré par le cinéma !

 
 
Comme on l’a déjà dit plus haut le jeu réunit une multitude de personnages des séries Persona : les membres du S.E.E.S. (Specialized Extracurricular Execution Squad) de Persona 3 et 3 Portable (le remake sur PSP qui permettait d’incarner un personnage féminin), l’Investigation Team de Persona 4 et les Phantom Thieves of Heart de Persona 5 avec qui ont débute l’aventure.
Par ailleurs ce jeu est le deuxième crossover spin-off dungeon crawler de Persona, le premier étant Persona Q : Shadow of the Labyrinth, également sur 3DS, que je n’ai malheureusement pas fait et dans lequel vous pouviez aussi incarner des personnages de P3 et P4.
Outre le fait que les crossover soient très courant dans le cinéma aujourd’hui (le Marvel Cinematic Universe notamment), on aura le droit à d’autres références, puisque nos personnages sont coincés à l’intérieur d’un cinéma. On aura notamment le droit à une parodie de film de super héros avec le 1er donjon, de nombreux clins d’œil à une certaines séries de films avec des dinosaures…(les donjons sont indiqués par des billets d’entrée), la boutique pour les objets et équipements correspond au stand de friandises (d’ailleurs le popcorn remplace les potions de soins) et les coffres sont pour la plupart transformés en boîte pour ranger les bobines de film.

L’Avis du testeur sur Persona Q2 : New Cinema Labyrinth?

 

 
Pour ce que j’en ai fait, je vous avoue être surtout attiré par le côté fan-service du casting avec les héros de P4 et P5 (même si je n’ai pas fait ce dernier et j’attends la version Persona 5 Royal). Parce que sinon vous allez surtout passer votre temps à lire, comme dans les autres jeux de la licence, et autant vous dire qu’il va vous falloir un certain niveau d’anglais pour appréhender correctement le jeu.
Pour moi ce PQ2 sera probablement le dernier grand jeu de la 3DS, mais je ne le recommanderai qu’aux fans de la série (même s’il pourra un peu les décevoir par moment).
Persona Q2 a quand même deux gros points noirs. Le premier, sa difficulté. Ayant joué en facile, j’ai tout de même un peu galéré alors que j’avais le meilleur équipement à chaque moment et même si on roule sur la première phase du premier boss, il va nous détruire rapidement dans la seconde, ce qui va nécessiter un second voir troisième essai pour découvrir les faiblesse de chaque boss.
Le jeu nous donne quand même quelques éléments pour nous aider avec des supers attaques (unison, intervention d’un membre de la réserve…) mais il vous faudra surtout pexer avec les quêtes secondaires . Vous en baverez quand même, malgré le fait que vous ayez entraîner vos personnages et qu’ils possèdent les bonnes Personae et de bons équipements…
Le second problème, ce sont les dialogues beaucoup trop longs, classique dans un Persona diront certains, mais la moindre quête annexe va déclencher des discours sans grande importance et parfois on tourne juste en rond…

Et sinon le jeu possède des DLCs qui ne sont pas indispensables mais pour le rapport qualité/prix de ces derniers… on repassera surtout que ce n’est pas indispensable. On y trouve donc des Personae, des personnages pouvant être mis en navigateurs et des musiques pour les combats…

Jeux similaires ? 

 

 
Je vais d’abord vous renvoyer vers d’autres jeux de la série : entre Persona 5 sur PS4 (dont une nouvelle édition arrivera en 2020), P4 The Golden sur PSVita, Persona Q sur 3DS. Ca c’est pour les RPG, car Person a également touché d’autres genres : le combat avec P4 Arena/Arena Ultimax (PS3 pour les deux) ou la musique avec P4 Dancing all night (PSVita, PS4), P3 Dancing in Moonlight et P5 Dancing in Starlight (PS4).
Vous pouvez également faire un tour vers l’autre dungeon crawler d’Atlus qu’est Etrian Odyssey, dont vous trouverez les épisodes uniquement sur DS ou 3DS.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager