Chronique : Quand la neige m’appelle, un conte cruel !

par | 11/06/2019 | Articles, Articles à la une, Chroniques Mangas, Mangas | 0 commentaires

En mars 2019, les éditions ChattoChatto ont publié Quand la neige m’appelle, une réédition de Neige d’amour, publié en 2017 par l’éditeur Asiatika (qui a depuis cessé son activité).

 

Quand la neige m’appelle

 

 

 

Titre original : 雪女(Tales of A Snow Woman)

Titre traduit : Quand la neige m’appelle

Auteur : Makoto Aiwaza

Éditeur français : Chattochatto

Éditeur original : Takarijamasha (Japon)

Date de sortie : 28/03/2019

Nombre de tomes : 1

Prix : 7,95 €

Synopsis :

Deux soldats isolés en pleine tempête. Dans un chant glacé, une femme blanche comme la neige apparaît. Elle va tuer l’un d’eux et épargner l’autre en le liant à elle par une promesse. Cette nuit-là, Sakai a trouvé l’amour, mais il ne le sait pas encore. Il ignore qu’il a ouvert la porte du destin et que, jamais plus, il ne pourra se détacher de la neige, ni lui ni les siens. Un fil rouge les relie, un fil et… une berceuse à la fois douce et cruelle, celle de la femme des neiges. Quand la neige m’appelle laissera longtemps son empreinte mélancolique dans votre cœur, comme des pas dans la neige.

Cette chronique a été rédigée après lecture du premier et unique tome de Quand la neige m’appelle, qui est un one-shot.

 

Le manga Quand la neige m’appelle est une adaptation contemporaine de la légende de Yuki Onna, la femme des neiges, bien connue de tous les Japonais. Cette légende raconte l’histoire d’amour d’un humain et d’une non-humaine, qui finissent par se séparer, laissant comme souvenir de leur romance 2 enfants.

Lors d’un entraînement en hiver, 2 soldats bloqués dans la neige sont à la recherche de secours. L’un d’eux, Matsushima, est blessé, et son camarade Sakai est avec lui pour le soutenir. Alors qu’ils ont trouvé un refuge, une femme mystérieuse vient prendre la vie du soldat mourant. Elle laisse la vie sauve à Sakai, mais lui fait promettre de ne souffler mot de ce à quoi il vient d’assister, sans quoi elle devra le tuer à son tour.

Quelque temps plus tard, la jeune femme revient dans la vie de Sakai, qui tombe amoureux d’elle et décide de l’épouser. Ensemble, ils ont 2 enfants, mais finissent par se séparer. Quand la neige m’appelle, c’est le récit fantastique de l’union entre un humain et une femme-démon, et le destin de leurs 2 enfants.

 

 

 

Cet ouvrage a été récompensé au Japon par le prix “kono manga ga sugoi (ce manga est formidable)” en 2016. Pour ma part, j’ai été séduite par l’originalité de ce manga, aux illustrations qui sortent de l’ordinaire et à l’atmosphère douce et mélancolique.

La délicatesse et les traits soignés des illustrations donnent un côté poétique à ce récit, que l’auteur a adapté d’un conte découvert quand il était enfant. Il s’est en effet inspiré de La femme des neiges, un ouvrage de Lafcadio Hearn qui reprend le récit bien connu de tout Japonais. Il en livre une version moderne, mais tout de même fidèle. On retrouve dans son manga la douceur d’un conte, qui contraste avec la noirceur réelle du récit que nous offre Makoto Aiwaza.

A qui s’adresse Quand la neige m’appelle ?

 

 

Les illustrations donnent à ce manga un aspect de conte, qui peut donc s’adresser à tout lecteur, jeune comme moins jeune. La cruauté du récit est contrastée par la douceur du dessin, qui lui donne une teinte poétique et agréable à lire. Les amateurs de contes et légendes seront tout particulièrement séduits par ce récit tendre et cruel.

Œuvres similaires ? 

 

 
 
Si la légende de Yuki Onna vous passionne alors vous pouvez vous tourner vers le manga Snow Illusion qui comme Quand la neige m’appelle est un one-shot. Si ce sont les contes japonais dans une vue plus générale que vous recherchez, vous pouvez opter pour Le pacte des Yokai qui compte 24 tomes actuellement (19 en France). Si le point de vue nippon sur nos contes occidentaux vous intrigue, je vous conseillerai la collection “Black Museum” de Ki-oon qui compte deux titres courts actuellement qui sont Springald et Ghost & Lady.

Pour finir, sachez que Makoto Aizawa, l’auteur de ce one-shot sera présent pour le festival Japan Expo qui aura lieu au Parc des Expositions de Villepinte les 6 et 7 juillet prochain !

 

Si ce manga vous intéresse et que vous souhaitez l’acheter tout en nous soutenant, n’hésitez pas à le faire avec le lien à droite !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager