Test : Rebel Cops de Weappy Studio, version PS4 !

par | 30/09/2019 | Articles, Articles à la une, Jeux video, Nintendo, Pc, Sony, Tests Sony, Xbox | 0 commentaires

Exploitant l’univers de This is the Police 1 et 2, Weappy Studio nous revient avec le spin-off Rebel Cops, axé sur le combat stratégique, délaissant l’aspect gestion. 

Rebel Cops

 

Genre : Stratégie tour par tour

Développeur : Weappy Studio

Éditeur : THQ

Supports : Steam, GOG, Xbox One, Playstation Store, Nintendo Shop

Classification : inconnue

Date de sortie : 17 septembre 2019

Prix : 9,99 €

Synopsis :

La petite ville de Ripton est victime du baron de la mafia Viktor Zuev et son organisation. Tout dans la bourgade passe sous son contrôle, faisant d’une poignée de policier des résistants qui tiennent tête au mafieux. Seuls contre sa bande organisée, ils deviennent des policiers rebelles.

Cette chronique a été réalisé après avoir joué une dizaine d’heures sur PS4.

 
 
 
 
Rebel Cops s’inscrit dans un style stratégique tour par tour. Ainsi, vous contrôlez une équipe de policiers dans des combats où la discrétion est de mise. Plusieurs objectifs sont à réaliser comme sauver des otages, capturer un malfrat, voler un objet, etc.. Vous pouvez décider d’activer plus d’objectifs pour plus de gains, car un aspect gestion des ressources est présent. Chaque balle compte, les trousses de soins sont à rationnées et les policiers peuvent vite finir dans une housse mortuaire.
 
Vos agents gagnent de l’expérience qui débloquent des compétences, sachant que toute mort est définitive. Contrairement aux précédents opus, il n’y a plus l’aspect gestion. Le jeu se concentre essentiellement sur les phases de combat, la nouveauté de This is the Police 2.

Les mécaniques de jeu sont très aisées à prendre en main. Claires, efficaces, il ne faut que quelques minutes pour comprendre le jeu. En revanche, il en faut beaucoup plus pour maîtriser les situations que nous offrent les niveaux. Le jeu joue sur l’infiltration mais, paradoxalement, nous met régulièrement un compte à rebours de tour, ce qui oblige à se presser. De plus, la quantité d’ennemis par niveaux dépasse largement le nombre de vos hommes qui se réduit à six. Enfin, une balle étant quasiment fatale, ou donnant une lente agonie de quelques tours, la moindre erreur se paye chèrement.

Il faut plusieurs essais pour finir un niveau. Malheureusement, le jeu n’aide pas à persévérer en proposant des niveaux géants, remplis d’ennemis, que vous ne pouvez pas fouiller s’ils sont tous morts.

Sur le plan graphique, le jeu a une esthétique agréable, épurée et colorée. Les animations sont réussies et les bruits de radios de police émanant de la manette sur PS4, ainsi que la musique posée aide à l’ambiance. De par son aspect et son gameplay simple, Rebel Cops pouvait tout à fait être un jeu mobile. D’autant que 15 heures suffisent à finir le jeu qui n’a que très peu de rejouabilité. Heureusement, le jeu n’est qu’à 9,99€. un prix bas pour un temps de jeu court et un visuel simple, on est en droit de se demander pourquoi le jeu n’a pas été fait sur mobile. Weappy Studios n’avait pas à avoir honte de ce changement de plateforme qui aurait pu amener un public différent qui aurait ainsi découvert l’univers de This is the Police. Pour les fans de la licence, Rebel Cops risque en effet d’être une déception.

 

A qui s’adresse ce jeu ?

 

Les amateurs de jeux de stratégie de plateaux s’y retrouveront avec l’aspect tour par tour et planification de ses attaques. Même si le jeu a une certaine difficulté, ses graphismes et sa facilité de jouabilité en font un bon point d’entrée pour ce genre et s’adresse à un public large.

Jeux similaires ? 

 

 
Le genre stratégie tour par tour possède plusieurs jeux marquants. La série des X-Com est la référence du genre. Elle s’inscrit dans un genre futuriste avec un énorme aspect de gestion de base. Prochainement sortira John Wick Chronicles, adaptation de la saga cinématographique avec Keanu Reeves, sous la forme d’un jeu tour par tour à l’esthétique assez similaire à Rebel Cops.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager