Test : Tropico 6 version PS4, El Presidente de retour sur console !

par | 22/11/2019 | Articles, Articles à la une, Jeux video, Sony, Tests Sony | 0 commentaires

18 ans près la sortie du premier Tropico, on retrouve El Presidente dans un sixième opus du jeu de gestion dictatorial. Reposant toujours sur les mêmes bases, cette suite amène quelques nouveautés !

TROPICO 6

 

Genre : Gestion, Simulation

Développeur : Limbic Entertainment

Éditeur : Kalypso Media

Supports : PS4, Xbox One, PC

Classification : 16+

Date de sortie :

– 29 mars 2019 (PC)

– 27 septembre 2019 (PS4, Xbox One)

Synopsis :

Vous incarnez El Presidente, un dictateur gouvernant afin de faire prospérer son île, Tropico. Il en revient à vous de décider comme exercer votre pouvoir. Au rythme des pas de l’armée, dans l’argent et le tourisme, tourné vers les désirs du peuple, etc.

Cette chronique a été réalisé après avoir joué une vingtaine d’heures sur PS4.

 

Welcome back to Tropico !

 

Si vous n’avez jamais joué à un jeu de simulation et de gestion gouvernemental, vous manquez un large éventail de jeux fameux. En revanche, si vous connaissez le genre sans n’avoir jamais espionné vos citoyens dans une république bananière durant la série Tropico, alors vous avez manqué une perle vidéo-ludique.

En effet, la licence est parvenue à se faire un trou dans ce type de jeu, grâce à son humour satirique de la politique et de la société. Que ce soit aux travers de ses dialogues et de son gameplay, Tropico a toujours su exploiter son sujet.

Ce nouveau venu de la série ne déroge pas à la règle. Toujours dans l’humour bon enfant, vous devez développer votre économie sur une île, ou un archipel, l’une des nouveautés de ce nouveau de la saga. Pour cela, diverses façons sont possibles pour faire proliférer Tropico.

Les rouages d’une bonne dictature

 

 
 
 
Après avoir personnalisé votre dictateur et son palais, de manière assez simpliste, vous vous retrouvez aux commandes de votre gouvernement. Depuis l’ère coloniale jusqu’à l’ère moderne, vous allez devoir faire pérenniser votre gouvernement en passant par les guerres mondiales et la guerre froide.
Pour réussir, vous devez misez sur différentes industries et les ressources qu’elles vous apporteront. Ainsi, vous en retirerez des matières premières que vous pourrez transformer dans vos usines en des produits ayant plus de valeurs ou les exporter. Via des mines, vous pouvez par exemple extraire du fer, de l’or, du charbon ou de l’uranium. Mais aussi développer des ranchs pour élever du bétail ou d’autres espèces apportant chacune leurs ressources. Tout cela vous donnera, après passage dans les usines adéquats, du tissu, du rhum, des armes, de la joaillerie, etc. Bien évidemment, l’exploitation des richesses de votre île peut se faire de façon moins “destructrice” comme en vous lançant dans le tourisme de masse.
Cependant, productivité demande ouvriers, et ce seront vos bons gouvernés qui seront la main d’oeuvre de vos exploitations. Vous devrez prendre en compte les besoins de chacun, offrir des soins, de la nourriture, des loisirs et des moyens de transports pour rejoindre son lieu de travail. Surtout qu’un tropiquien peu content risque de ne pas voter pour vous à la futur élection, ou pire, de rejoindre la rébellion qui cherchera à vous renverser. Pour garder vos servi…électeurs dans la poche, vous devrez faire pattes blanches aux nombreux partis (militaristes, communistes, religieux, écologistes, etc), ou au contraire, exploiter vos outils dictatoriales, en soudoyant, emprisonnant, exécutant publiquement ou en assassinant vos opposants,

L’Avis du testeur sur Tropico 6 ?

 

 
Jouer à ce genre de jeu à la manette est souvent une plaie. Pas ici, même si la maniabilité dans l’inventaire est parfois chaotique, un bref temps d’adaptation vous permet de surfer rapidement dans les différents interfaces.

Pour ceux découvrant la licence, le tutoriel et les missions scénarisées vous amènent à explorer les différents points du jeu et de tester ses possibilités, tout en vous exerçant à la maîtrise de ses menus. Pour les fans n’ayant pas joué depuis un moment, ce Tropico 6 va vous rappeler les anciens tout en renouvelant un peu la sauce. Les habitués de la série vont malheureusement très vite retrouver ce qui fait défaut aux jeux sur El Presidente : sa répétitivité. Après plusieurs parties, les débuts sont les mêmes, car les missions proposées par les différents partis politiques ne varient pas en fonction de votre axe politique et économique. Pourtant des nouveautés nous permettent de découvrir une nouvelle façon de gérer sa dictature, notamment au travers des archipels. Visuellement, cela donne également un air frais à Tropico avec des ponts, tunnels, et des ports communiquant entre vos îles.

Pourtant les bus et autres transports finissent par se montrer peu intéressant, car pas assez développé. Tout comme les attentes de vos citoyens qui sont vite comblées par l’installation des bâtiments adéquats proches d’eux. Si ce côté micro-gestion avait été plus avancé, le jeu aurait gagné en complexité et intérêt pour les joueurs les plus passionnés. Heureusement, l’humour toujours efficace de la série nous fait oublier ces défauts inhérents à la licence. Tropico 6 peut se reposer sur les possibilités énormes de création du mode bac à sable qui motive à atteindre le gouvernement idéal.

Jeux similaires ? 

 

 
Fort de déjà cinq prédécesseurs, les joueurs intéressés peuvent toujours s’essayer aux ancêtres de Tropico 6 s’ils veulent retrouver son humour et son côté dictature.
Dans le monde de la gestion gouvernemental, on retrouve l’excellent City Skylines qui est un peu le grand patron du genre.
Si vous recherchez de la gestion avec un côté décalé, la gestion d’un centre pénitentiaire dans Prison Architect ou d’un hôpital dans le loufoque Two Point Hospital peuvent vous convenir.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager