Chronique : Tokyo Revengers, une nouvelle chance !

par | 24/07/2019 | Articles, Articles à la une, Chroniques Mangas, Mangas | 0 commentaires

Publié en avril 2019 par les éditions Glénat, le manga Tokyo Revengers nous emmène sur les traces de Takemichi, qui a l’opportunité de remonter dans le passé pour améliorer son présent.

 

 

Tokyo Revengers

 

 

 

Titre original : 東京卍リベンジャーズ

Titre traduit : Tokyo Revengers

Auteur : Ken Wakui

Éditeur français : Glénat

Éditeur original : Kôdansha (Japon)

Date de sortie : 17/04/2019

Nombre de tomes : 11 (série en cours)

Prix : 6,90€

Synopsis :

A 26 ans, Takemichi vivote de petits boulots ingrats. Lorsqu’il apprend la mort de son ancienne – et unique ! – petite amie, il comprend combien il a raté sa vie. C’est alors qu’un accident le ramène inexplicablement 12 ans en arrière, lorsqu’il était au collège et se donnait des airs de mauvais garçon. Et si c’était pour lui l’occasion de sauver Hinata ?

Cette chronique a été rédigée après lecture du premier tome de la série, le seul qui soit sorti en France au moment de la rédaction.

 
 
 
 

 

Takemichi a 26 ans, et le sentiment d’avoir déjà raté sa vie. Et c’est un peu vrai ! Il vit de petits boulots, qui lui permettent tout juste de payer le loyer de son studio miteux. Et côté cœur, c’est le désert total…

Un jour, en regardant la télévision, il apprend la mort de Naoto Tachibana, son ex petite-amie, la seule qu’il ait eue dans sa courte vie. Elle et son frère ont été les victimes collatérales d’un règlement de comptes entre membres du Tokyo Manjikai, un des gangs qui sévissent dans la ville. Sous le choc, Takemichi est à son tour victime d’un accident, et se retrouve projeté 12 ans en arrière, quand il était lycéen et qu’il était en couple avec Naoto.

 

 

 

Ce saut dans le temps est pour Takemichi l’occasion de modifier le cours du temps, et peut-être même de sauver son amour de jeunesse, ainsi que son frère. Toutefois, pour modifier le futur, le jeune homme se retrouve mêlé aux complots du Tokyo Manjikai. Il devient notamment proche d’un de ses dirigeants.

Ken Wakui nous présente un héros qui a raté sa vie et qui profite de l’opportunité que la vie lui offre pour se rattraper. Cependant, Takemichi commet erreur sur erreur et doit s’y reprendre à plusieurs fois pour changer le cours des choses et sauver la vie de Naoto et son frère. Ce qui fait l’originalité de ce manga, c’est justement le côté “raté” du héros, qui fait ce qu’il peut mais galère pas mal.

 

A qui s’adresse Tokyo Revengers ?

 

Ce manga est un shonen, c’est à dire un type de manga qui s’adresse en particulier aux garçons adolescents. Il peut selon moi être lu par tous, à partir de l’adolescence. Si ce premier tome s’annonce tout public, il reste à déterminer l’éventuelle violence qui pourrait apparaître sur les tomes suivants.

Œuvres similaires ? 

 

Tokyo Revenger est à la croisée des mondes entre le thriller temporel et le furyo (terme utilisé pour désigner les petits voyous/délinquants, arborant souvent des cheveux décolorés ou des coupes en forme de banane)

Du coup, si c’est le coté enquête/thriller qui vous intéresse, je vous orienterai vers Erased (série terminée en 8 tomes) ou encore Le bateau de Thésée (en cours avec 3 tomes publiés).
Si ce sont des titres de type furyo que vous recherchez, une des bases publiée en France est disponible dans les séries que sont GTO et Young GTO (finie respectivement en 25 et 31 tomes).

 

 
 

 

Si ce manga vous intéresse et que vous souhaitez l’acheter tout en nous soutenant, cliquez sur le lien à droite

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager