5 anime du printemps 2021 : La sélection de Lorelei !

par | 22/07/2021 | Animes, Articles, Articles à la une, Dossiers Film / Series | 0 commentaires

La saison du printemps s’est achevée, riche en bonnes surprises concernant les animes.

Pour moi ce fut une saison bien particulière car je n’ai suivi aucune des productions « blockbusters » que tout le monde attendait ou a adoré. Cela ne m’a pas empêché de suivre avec grand plaisir une dizaine d’animes ce printemps et je tiens aujourd’hui à revenir sur 5 animes que j’ai particulièrement apprécié !

Jeune Dragon recherche Appartement ou Donjon

Dragon, maisons et pop-culture à foison !

 

Nombre d’épisodes : 12 épisodes

 

Plateforme(s) de diffusion : Wakanim

 

Période de diffusion : du 04/04/2021 au 20/06/2021

 

Studio(s) : Signal.MD

 

Synopsis :

Letty, un jeune dragon peureux et très malchanceux qui a été rejeté par sa famille à cause de son incompétence, part en quête d’un foyer sécurisé et rassurant dans lequel il pourra vivre en paix.

Au cours de sa longue aventure semée d’embûches, il va croiser le chemin d’un elfe, agent immobilier, qui va lui faire visiter de nombreux biens tels que des donjons lugubres ou des manoirs hantés.

 

Letty trouvera-t-il son havre de paix ?

 

Mes impressions :

 

Un anime à mi-chemin entre univers de jeu médiéval et émission télé sur l’immobilier ? Intriguant n’est-ce pas ? En tout cas pour ma part, ce fut un bon moment de rigolade et de détente !

Ignorant tout du manga support originel du titre, je ne saurai vous dire si l’anime est une bonne adaptation. Ce que je peux dire c’est que visuellement c’est beau, que ce soit en terme de décors ou de chara-design et que l’ambiance de la quête de Letty a rapidement su me transporter avec humour, douceur et légèreté.

Comme je l’évoquais dans le titre, l’anime se veut être un hommage à la pop-culture et plus particulièrement aux jeux-vidéo en étant divertissant. Des références aux jeux vidéo tels que Resident Evil, Luigi Mansion ou encore Metal Gear Solid sont largement identifiables, tout comme les clichés liés au genre du RPG et des mondes médiévaux qui amènent moments de gags et prises à parti du public dans cet univers fantastique.

 

L’univers d’ailleurs nous proposent un bestiaire bien fournit en monstres et autres créatures fantastiques et surnaturelles, tous bien intégrés dans les épisodes et dans les péripéties de Letty à la recherche du foyer idéal.

J’ai passé un très bon moment devant cet anime relativement simple dans sa production mais qui pourtant a su me transporter en proposant beaucoup de diversité et un panel de personnages très attachant.

Un opening entraînant et euphorisant ainsi qu’un ending doux et d’une grande beauté visuelle ont également participé à rendre cet anime très plaisant…

J’espère que l’on aura une saison 2 pour poursuivre aux côtés de Letty, Dearia et Pip les recherches de la maison parfaite dans le monde impitoyable de l’immobilier !

La Sorcière invincible tueuse de Slimes depuis 300 ans

Une nouvelle vie heureuse et mouvementée !

 

Nombre d’épisodes : 12 épisodes

Plateforme(s) de diffusion : Crunchyroll

Période de diffusion : du 10/04/2021 au 26/06/2021

 

Studio(s) : Revoroot

Synopsis :

Après avoir vécue une vie difficile rythmée par son travail, Azusa Aizawa décède à cause du surmenage. Après sa mort, elle obtient le droit de se réincarner avec en supplément, une compétence spéciale. Elle demande alors l’immortalité pour pouvoir se reposer.

Suite à cela, elle commence à gagner sa vie en tuant des Slimes, des monstres assez faibles.

Malheureusement pour elle, après avoir tué des Slimes pendant des siècles, elle devient une magicienne très puissante au point d’atteindre le plus haut niveau, ce qui va attirer différentes personnes souhaitant se mesurer à elle.

 

Sa petite vie tranquille loin de tout, notre sorcière des plaines va pouvoir l’oublier en devenant aussi célèbre ! Au gré de rencontres insolites, Azusa va pourtant pas à pas se rapprocher de ce qu’elle a toujours recherché : Le bonheur.

 

Mes impressions :

 

Je dois dire que je ne m’y attendais pas mais franchement j’ai adoré cet anime tout en détente et d’une infinie douceur. Commençons par le début : visuellement l’anime est globalement joli avec une très chouette palette de couleurs vives et chaleureuses et bien sûr un chara-design charmant et plein de rondeurs.

On est clairement sur une production de détente, sans prise de tête, là pour nous divertir par le rire et l’ambiance apaisante et chaleureuse. Le panel de personnages principaux exclusivement féminin est aussi varié que mignon avec des personnalités participants à les rendre toutes très attachantes, à commencer par notre sorcière des plaines Azusa.

 

N’oublions pas de préciser que c’est un anime Isekai de type réincarnation ce qui a son importance pour la psychologie de notre héroïne qui s’est vu offrir une deuxième vie qu’elle espère nettement plus tranquille et relaxante que la précédente.

Finie la vie d’employée de bureau surmenée et bonjour à une vie de famille et d’amitié pleine de joie, de rire, de rencontres et de petits évènements sympathiques.

La seule petite ombre au tableau pour moi c’est qu’à partir d’un certain point de la série, une des rencontres de Azusa a enclenché le mode « moe et fan-service un peu gênant ». Fort heureusement cela ne dure pas bien longtemps et on retourne rapidement vers nos petites histoires amusantes et tranquilles.

En bref, un anime qui fait du bien au moral !

Burning Kabaddi

À la découverte d’un sport plein d’ardeur !

 

Nombre d’épisodes : 12 épisodes

 

Plateforme(s) de diffusion : Crunchyroll ADN

 

Période de diffusion : du 02/04/2021 au 18/06/2021

 

Studio(s) : TMS Entertainment

Synopsis :

L’histoire nous entraîne dans le quotidien de Tatsuya Yoigoshi, un lycéen et ancien joueur de football assez célèbre se faisant surnommer par le public Yoigoshi « l’Invincible ». Seulement ce dernier déteste le sport et après avoir arrêté le foot, il s’est juré de ne plus en faire qui demande autant d’investissement, préférant dorénavant devenir le roi d’une toute autre activité : le stream !

Un jour, il est invité à rejoindre une équipe de kabaddi. Au début, il se moque de ce sport dont il ne connait rien. Son avis change après avoir regardé un match.

 

Ainsi, nous allons suivre le quotidien d’un ancien excellent joueur de foot intégrant une équipe de kabaddi. Un nouveau sport rempli d’entraînements, de désillusions, de défaites et surtout du frisson de la victoire. Yoigoshi a tout à apprendre de cette discipline !

 

Au fond de lui, la flamme de la passion sportive s’allume à nouveau…

 

Mes impressions :

 

Un anime sportif ça vous dit ? Laissez-moi donc vous présenter Burning Kabaddi ! Je vous avoue qu’avant de voir le premier trailer d’annonce de cet anime je n’avais absolument jamais entendu parler de ce sport atypique qu’est le kabaddi. Sorte de mélange entre du rugby et de la lutte, j’ai voulu tester cet anime qui s’annonçait comme un standard parmi les nombreux animes de sport déjà existants. Sa petite touche d’originalité et de curiosité rien que par la discipline qu’il compte mettre en lumière était un argument suffisant.

Le résultat m’a convaincu : Bonne ambiance, personnages intéressants, beaucoup d’humour et de dynamisme, l’anime nous livre une production tout à fait honorable sans être exceptionnelle en terme d’animation et de réalisation. C’est simple et efficace avec un bon rythme dans l’enchaînement des épisodes et des situations qui nous sont présentées.

À noter que l’ambiance sonore et musicale participe grandement à nous mettre dans le bain avec beaucoup d’énergie et de bonne humeur. Sur fond de musique électro la plupart du temps, on est aussi surpris d’entendre tout au long de la série une voix off particulièrement enthousiaste qui nous lâche des « STRUGGLE ! » lors d’une attaque réussie, en plus de voir le mot écrit sur nos écrans. Comme je le disais l’esthétique est plutôt simple mais réussie et sans en faire trop, aussi bien dans ses charadesigns que dans ses effets visuels marquants .

 

Le côté explicatif sur ce qu’est le Kabaddi fait bien le travail dans le sens où l’initiation se fait de manière naturelle étant donné que comme nous spectateur, le héros de l’histoire Yoigoshi ne connaît rien du tout à ce sport qu’il ne prend pas du tout au sérieux… avant de se retrouver dans le vif du sujet.

Ainsi comme lui, on finit par se prendre au jeu des entraînements, des matchs, des diverses techniques et stratégies propres à la pratique de ce sport hors du commun.

Je ressors satisfaite de mon visionnage de cet anime et j’espère bien que nous pourrons continuer à suivre l’équipe de Nôkin dans une future saison 2 et même peut-être en manga si celui-ci parvient jusqu’en France. Je brûle d’envie de continuer !

Shadows House

Petite boule de suie pleine de charme et de mystère…

 

Nombre d’épisodes : 13 épisodes

 

Plateforme(s) de diffusion : Wakanim

 

Période de diffusion : du 10/04/2021 au 03/07/2021

 

Studio(s) : CloverWorks

Synopsis :

L’histoire se déroule dans un manoir où des poupées vivantes passent une grande partie de leur temps à nettoyer la suie émise par leurs maîtres qui sont des ombres sans visages.

 

C’est dans cet étrange environnement que nous suivons le quotidien d’Emilico, une joyeuse poupée qui apprend à servir Kate, sa mystérieuse maîtresse. Faire le ménage, apprendre à connaître son ombre maître pour en devenir le parfait visage… autant de tâches qu’il incombe d’accomplir pour servir dignement la famille Shadow.

 

Mais Emilico n’est pas une poupée comme les autres… tout comme Kate qui compte bien percer les mystères du manoir.

 

Mes impressions :

 

Dans une ambiance à la fois très classieuse et énigmatique, je me suis laissée séduire par le charme de cet anime !

Côté direction artistique, on nous sert un style victorien plein de noblesse avec ce château impressionnant et plein de mystères tandis que de son côté le charadesign joue sur l’aspect mignon que l’on trouve instantanément chez les poupées vivantes. Et comment ne pas s’attendrir devant la charmante bouille de notre douce, maladroite et joviale petite Emilico ? Les autres poupées ne sont pas en reste mais vraiment j’ai trouvé Emilico éblouissante dans cet anime où les décors bien que très beaux sont sombres à l’image de la suie produite par les Shadows.

 

L’épisode 1 a tout de suite fait mouche bien qu’il ne s’agissait que d’une mise en bouche d’exposition à la rencontre de cet univers aussi mystérieux qu’il peut devenir sordide… C’est là la petite touche de surnaturel horrifique qui m’a tout de suite emballée chez Shadows House. D’ailleurs, l’opening musical nous plonge vraiment dans cette impression mystique par de beaux et saisissants visuels.

D’autre part, je ressors de ce visionnage avec un bon ressenti général grâce à une narration et un découpage des épisodes très bien fait et relativement captivant.

Je ne saurai vous dire si Shadow House est une bonne adaptation du manga… mais en tout cas, beaucoup de soin aura été apporté par le studio CloverWorks pour nous faire vivre une très chouette expérience !

To Your Eternity

L’épopée sublime et tragique de l’Immortel

 

Nombre d’épisodes : 20 épisodes

 

Plateforme(s) de diffusion : Crunchyroll ADN

 

Période de diffusion : du 12/04/2021 au xx/xx/2021 (toujours en cours)

 

Studio(s) : Brains Base

Synopsis :

C’est à l’épreuve de la réalité que je saurai ce que je suis… Voilà pourquoi mon voyage commence.

Un être immortel a été envoyé sur Terre. Il rencontre d’abord un loup puis un jeune garçon vivant seul au milieu d’un paysage enneigé. Ainsi commence le voyage de l’Immortel, un voyage fait d’expériences et de rencontres dans un monde implacable…

 

Mes impressions :

 

C’est sans aucun doute ma claque de la saison printemps et été car à l’heure où j’écris ces lignes l’anime est toujours en cours.

Commençons par le commencement à savoir le premier épisode. Rien que ce premier épisode digne d’un film aura été mémorable sur tous ses aspects : une narration très bien menée et bouleversante, une bande-son qui colle bien aux changements d’atmosphères et une introduction des personnages efficaces nous conférant d’entrée de jeu beaucoup d’attachement. Bien sûr je suis obligée de vous parler de ce tourbillon d’émotions que vous ressentirez au visionnage de cet épisode et pour tout le reste de la série.

 

Comment vous décrire ce que je ressens quand je regarde To Your Eternity ? C’est un anime tragiquement sublime. Je n’ai pas d’autres mots. C’est un anime qui touche en plein cœur, qui nous fait souffrir mais pourtant on ne se lasse jamais de continuer quand bien même il nous fait du mal.

Par la sincérité de sa narration, de ses personnages que l’on apprend à aimer et découvrir et bien sûr par la manière à la fois magnifique et poignante qu’il a de nous faire ressentir des émotions sincèrement authentiques. To Your Eternity aura été pour moi un véritable coup de cœur… ou coup au cœur vu les larmes que j’ai pu verser depuis le début de la série !

 

Cet anime me fait rêver, m’intrigue autant qu’il me fait rire et surtout pleurer. Le voyage de l’être immortel tout simplement nommé « Imm » nous est raconté avec une grande justesse au point de le voir grandir et évoluer dans chacune des situations qui se présentent à lui. On a envie de le suivre… et en même temps on a peur de découvrir quel drame se jouera au fil de ses rencontres façonnées par le destin.

En terme d’animation l’anime ne souffre d’aucune fausse note que ce soit dans les scènes de vie quotidienne ou même dans les phases d’action et de combats très bien chorégraphiés et rythmés.

 

Dernier point que je veux aborder c’est l’opening magnifique et envoûtant aussi bien visuellement que musicalement et qui, peu importe le nombre d’écoutes, continue de me faire frissonner depuis le premier jour où je l’ai entendu.

En bref un voyage initiatique que je vous invite grandement à découvrir !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager