Test : Poison Control sur Nintendo Switch de Nino !

par | 1/07/2021 | Articles à la une, Jeux video, Nintendo, Sony, Tests Nintendo, Tests Sony | 1 commentaire

Disponible depuis le 16/04/2021, Poison Control, le nouveau bébé de la famille Nippon Ichi Software, n’est pas révolutionnaire, surtout en termes structurels et techniques. Néanmoins, on ne peut nier que sa formule mélangeant shooter et tactical-RPG dégage une véritable originalité.

POISON CONTROL

 

Genre : Jeu de tir, Jeu d’aventure, Action-RPG

 

Développeur : Nippon Ichi Software

 

Éditeur : Nippon Ichi Software

 

Supports : PlayStation 4, Nintendo Switch

 

Classification : 12

 

Date de sortie : 16 avril 2021

Synopsis :

Le jour où un étrange phénomène emprisonna les esprits dans des manifestations vénéneuses de leur propre désespoir, seule l’arrogante Poisonette et son Âme Sœur amnésique, peuvent les purifier.

Alors qu’elles s’aventurent à travers les différentes « Belles’ Hells », elles vont se retrouver nez à nez avec des âmes déchues qui souhaitent s’échapper, mais également des créatures déformées, toutes nées de bourbiers toxiques. Quels secrets obscurs vont-elles découvrir sur le monde vénéneux qui les entoure… ainsi que sur elles-mêmes ?

 

Présentation

Nous prenons le contrôle d’une âme perdue aux enfers sur le point d’être dévorée par un démon dit “Klesha”. Mais notre personnage (amnésique) est sauvé de justesse par une habitante des lieux aux appas proéminents (et qui s’avère également amnésique). Cette bienfaitrice providentielle va se lier à notre avatar (qui n’a alors plus que l’apparence d’un squelette) afin de lui rendre un aspect plus humain.

 

À partir de là, libre à vous de choisir le nom, le sexe et la voix du personnage que vous allez incarner tout au long de votre partie. Toutefois la fusion avec l’être des enfers ne sera pas complète, et Poisonette (c’est ainsi qu’elle se nommera), ne pourra que prendre le contrôle de votre bras, le transformant.

 

 

Poisonette vous expliquera donc que vous êtes en enfer et que sa mission est de nettoyer celui-ci des autres Kleshas. En gros, des esprits se retrouvent prisonniers de manifestations empoisonnées de leur propre désespoir, et seule Poisonette, aidée de votre personnage, (qu’elle appelle Soul Mate c’est-à-dire Âme Sœur) est capable de les purifier !

 

Vous évoluerez dans des zones assez simples, sortes de plateformes suspendues dans des environnements aux couleurs vives, tirant vers le rose ou le violet. Au fur et à mesure de votre progression, vous devrez nettoyer la zone en mode Poisonette ou en mode shoot. En effet, dans certains cas, il faudra nettoyer des zones de slime rose au sol qui vous font perdre des points de vie si vous marchez dessus. Pour avancer sereinement, il faudra donc passer en mode Poisonette pour que votre corps se transforme en squelette s’effondrant sur le sol et ainsi laisser place à Poisonette dans sa forme physique. Toutefois, cette forme ne peut être maintenue que durant une durée limitée, ce qui force à rester près de son squelette.

Mis bout à bout, tous ces éléments ont vite fait de rendre les affrontements, et de manière générale l’aventure, attrayants, néanmoins jusqu’à ce que l’IA vienne refroidir l’atmosphère et titiller l’immersion par la même occasion. À l’exception des boss, le camp adverse montre en effet peu d’entrain au combat et encore moins de logique martiale.

 

Quand bien même l’alerte est donnée, notre présence ne semble pour ainsi dire guère déranger au point de déclencher immédiatement les hostilités. Davantage de challenge n’aurait clairement pas été de trop.

 

 

En somme, si dans sa longueur, la balance laisse paraître plus ou moins un certain équilibre, à court terme, en revanche, cette formule peut vite inciter les non acclimatés à rejoindre la porte de sortie. En d’autres termes, Poison Control fait partie de ces expériences qui n’est pas forcément à mettre entre toutes les mains, ou du moins face auxquelles il faut savoir donner un peu de sa personne.

 

Points forts:

 

:dot:Facile à prendre en main

:dot:Tutoriel simple à comprendre

:dot: Graphisme visuel agréable

:dot: Evolution du gameplay

Points faibles:

 

:dot: Combats pas très palpitants

:dot: Schéma des niveaux très linéaire

 

Le Ninonavis !

 

Si vous recherchez un Action RPG, je vous conseille Poison Control ! Ayant un système de purification qui fait pensé à celui de Splatoon, vous allez prendre un malin plaisir a jouer a ce jeu.

Je recommande ce jeu aux fans de jeux de type Shooter/Action RPG, mais aussi aux plus curieux !

 

Purifiez le monde !

Un trailer et une date pour Poison Control - Nintendo Vision

1 Commentaire

  1. Shu

    le nom ” poisonette” m’a un peu fait penser à ” Bowsette” dans Mario. Il parait assez simplet, avec des graphismes assez mignons.
    L’histoire paraît intéressante. Je testerai probablement
    Merci <3

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager