Test : Root Film sur Nintendo Switch, un bon visual novel ?

par | 5/04/2021 | Articles, Articles à la une, Jeux video, Nintendo, Sony, Tests Nintendo, Tests Sony | 0 commentaires

Disponible depuis le 19 mars 2021, le jeu RootFilm est la suite du jeu RootLetter, développé par Kadokawa Games et édité par Kadokawa Games, PQube, Clouded Leopard Entertainment inc et est disponible sur Switch et PS4.

 

RootFilm

mundaun jaq

 

Genre : Visual Novel – Horreur

 

Développeur : Kadokawa Games

 

Éditeur : Kadokawa games, PQube, Clouded Leopard Entertainment inc

 

Supports : Switch, PS4,

 

Classification : Pegi 16

 

Date de sortie : 19 mars 2021

Qu’est-ce que RootFilm ?

Root Film est un visual novel, vous suivez le jeune Rintaro Yagumo, un jeune réalisateur de 23 ans à qui on a chargé de relancer la série télévisée “Shimane Mystery Drama Project” annulée dix ans auparavant. Mais alors que vous êtes en train de faire vos recherches pour trouver les lieux de tournage dans la préfecture de Shimane, vous allez être interrompu part une horrible découverte.

 

Mais que ce passe-t-il à Shimane ?!

 

Après la découverte horrible d’un meurtre, ce ne sera que le premier d’une série de crimes mystérieux qui semblent vous suivre partout où vous allez. C’est ainsi qu’avec votre sœur Riho, une apprentie actrice, vous allez vous mettre à mener l’enquête !

 

Annoncé comme l’un des Visual Novel les plus sophistiqué et interactif, il ne sera pas nécessaire d’avoir jouer à Root Letter pour se lancer dansRoot Film. Il s’agit de deux histoires totalement différentes qui n’ont pour seules points communs que de se passer toutes les deux dans la préfecture de Shimane et de partager certains aspects de gameplay.

 

Pour finir !

 

 
 

L’histoire de Root Film est en fait assez solide. Bien que les mystères ne soient pas ahurissants, les rebondissements en cours de route m’ont vraiment gardé engagé dans l’histoire. Le jeu est un visual novel, ce qui signifie que la plupart du jeu, vous regarderez des portraits de personnages dans une variété de milieux. Le jeu est entièrement exprimé en japonais et les textes totalement en anglais.

Le gameplay est pour le moins difficile surtout pour moi qui ne comprend pas très bien l’anglais. C’était compliqué de me mettre dans l’histoire et de comprendre les différentes mécaniques de gameplay et les différentes énigmes du jeu.

Même si je n’étais pas à 100% dans l’histoire, cela ne m’a pas empêché d’apprécier les dialogues.  On sent que c’est recherché et, bien que je n’ai pas fait le précédent opus, tout était clair (sauf quelques parties dû à mon anglais). Je ne peux que vous conseiller le jeu.
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager