Test : Our World is Ended, sur Nintendo Switch !

par | 24/04/2019 | Articles à la une, Jeux video, Nintendo, Sony, Tests Nintendo, Tests Sony | 0 commentaires

PQube nous présente un Visual Novel peu novateur, mais très attirant, son nom: Our World is Ended,

Our World is Ended

 

 

 Genre : Visual Novel

 Développeur : Wizard Soft & Red Entertainement

 Éditeur : PQube / Just for Games

 Supports : PS4, Switch

 Classification : 16+

 Date de sortie : 18 Avril 2019

 

Cette chronique a été réalisée après plus de vingt heures de jeu sur Switch

Une belle histoire

Si vous en avez assez des Visual Novels passez votre chemin. Si vous êtes curieux de cette nouvelle production PQube, arrêtez-vous immédiatement, Our World is Ended risque de vous plaire, surtout si vous aimez la science fiction et les jeux vidéo… accessoirement si vous aimez l’humour sous la ceinture.

 

L’histoire nous raconte les mésaventures du studio Judgement 7 à Tokyo, spécialisé dans le développement de jeux sur mobiles. Reiji Gozen, personnage central de cette histoire va tester le dernier dispositif développé par Sekai Owari, le New World Goggles, un casque virtuel accouplé à W.O.R.L.D. un programme pour le moins puissant capable de gérer des textures en temps réel sur n’importe quel objet vu à travers le casque.

Après un début pour le moins normal, le programme rencontre des difficultés et envoie notre antihéros dans un univers apocalyptique alternatif où Reiji, va y découvrir ses amis en mauvaise posture. Une inconnue lui annonce que le monde va changer.

L’’intrigue  de Our World is Ended débute véritablement lorsque le jeu va à nouveau buguer avec cette fois-ci l’équipe de développement au complet.

Une équipe d’antihéros au caractère bien trempé

L’équipe qui vous entoure est pour le moins atypique. Outre Sekai Owari le génie, vous allez rencontrer Iruka N°2, l’ami de Sekai, un scénariste au look et aux expressions décalées. Il y aussi Yuuji Natsumi, une illustratrice au look gothique qui n’a que faire des problèmes de chacun. Yuno, la fille aux cheveux bleus et à la poitrine qui ne laisse pas indifférent les hommes du studio. Hayase Asano, sa sœur, sound designer complexée par sa petite poitrine et qui proteste contre l’attitude perverse des hommes. Enfin, il y a Tatiana Alexandrovna Sharapova, programmeuse de génie âgée de seulement 12 ans.

Vous allez vous attacher à eux, c’est garanti.
Qui dit personnalité différente dit aussi situations cocasses. Et cela va arriver souvent, surtout avec un humour à connotations érotiques qui reviendra très souvent. Et surtout avec l’arrivée d’une elfe du nom d’Erolie, à la tenue très sexy et au comportement très particulier. Rassurez-vous certains passages sont aussi très sérieux.

L’Avis du testeur sur Our World is Ended

 J’ai beaucoup apprécié la DA que nous propose le jeu. Si les personnages sont visuellement en adéquation avec leur tempérament, on peut regretter le manque de petites scénettes, car tout est sur images fixes, avec juste les lèvres qui bougent. On se retrouve au final avec juste quelques postures différentes et c’est un peu dommage. Si les musiques sont agréables, c’est le talent du doublage qui m’a le plus intéressé dans la partie sonore du titre de chez Red Entertainement. Que de bons moments entre les prises de bec de Hayase Asano et Sekai Owari ou avec vous même. Idem, pour les moments plus coquins avec Erolie et les remises en place des pervers avec Hayase Asano. 

 

Dans son gameplay, Our Word is Ended reste tout à fait classique avec plusieurs fins possibles. Le moment des questions à choix multiples est évidemment de la partie, avec en sus un système appelé « Selection of Soul » qui apparaît au moment de certaines phases critiques. Ces choix sont matérialisés via un texte défilant de droite à gauche et ça sera à vous de choisir le bon texte et au bon moment ! Il faudra réagir assez vite. A savoir que vos choix permettront de développer les affinités entre les personnages.

Il vous faudra plus de 40 heures pour venir à bout des dix-sept chapitres, ce qui est je pense une bonne durée de vie pour un jeu aussi attractif. Cependant, pour ne pas revivre le même ending, il faudra lire avec attention les questions posées.

 Jeux similaires ? 

Vous me direz, un Visual Novel, reste un Visual Novel. Je vous répondrai tout naturellement que vous avez raison. Mais ce Our World is Ended, gagne a être connu grâce a son humour et son non sérieux, face à un Steins Gates par exemple, bien plus élitiste. Les possesseurs de Switch et amateurs du genre, peuvent sans soucier se jeter dessus. Quant aux possesseurs de PS4, le choix très vaste que propose la console me laisse un peu plus perplexe, car face à un Danganropa, Our World is Ended ne fait pas le poids. 

Si vous désirez acheter ce jeu, n’hésitez pas à cliquer sur le lien ci-dessous pour soutenir le site:

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager