Visite du Pixel Museum de Schiltigheim dans le Bas-Rhin !

par | 26/02/2020 | Articles à la une, Jeux video | 0 commentaires

Aujourd’hui, je vous propose un article un peu spécial, puisque nous allons partir en visite d’un musée du Jeu Vidéo et pour une fois ce n’est pas en région parisienne. En effet, le PIXEL MUSEUM se situe à Schiltigheim, en périphérie de Strasbourg et est, à ma connaissance, le seul musée dédié au monde vidéoludique en France. Ouvert depuis février 2017, ce musée privé nous permet de retracer l’histoire du jeu vidéo de ces débuts à aujourd’hui.

 

Les premières salles sont consacrées aux premières consoles qui contenaient un ou plusieurs jeux, avec un passage par l’invention du tube cathodique et de l’utilisation de l’oscilloscope. Vous y retrouverez différents modèles de l’Odyssey ou encore le grand classique Pong avec des déclinaisons (auquels vous pourrez jouer sur un grand écran et un module 2 joueurs d’arcade)..
Pour la suite du parcours, il vous faudra descendre par un escalier décoré de tags présentant des personnages de jeux vidéo. Le premier espace que l’on rencontrera, tournera autour des premières consoles à cartouches (dont l’Atari 2600) jusqu’au premiers ordinateurs.
Sur le chemin vers la zone suivante du Pixel Museum, vous trouverez une petite salle avec quelques bornes d’arcade, sur lesquelles on peut marquer une pause de notre visite, mais aussi découvrir des éléments parlant de la relation jouets/jeux vidéo à travers les licences Skylanders, Lego Dimensions ou encore Disney Infinity. Puis on arrive dans une plus grande pièce présentant principalement les machines des cadors tels que Nintendo, Sega, Sony ou Microsoft. Vous y trouverez des collections de consoles, des jeux qui ont marqués certaines (comme des exclusivités), mais aussi des accessoires parfois nécessaires pour jouer. Toujours avec des espaces de jeux pleinement agréable, pour profiter d’un bon moment.
J’ai pu notamment revoir des choses qui me faisait envie lorsque j’étais plus jeune comme l’écran que l’on pouvait fixer à l’arrière de la PSone, mais aussi certaines consoles insolites que je pouvais voir en vrai pour la première fois, telle que la Terebikko (en version classique et portable).
Dans le sous-sol, il ne vous reste plus qu’une zone à visiter celle avec les consoles les plus récentes, qui s’arrête aujourd’hui à 2017 avec la Nintendo Switch. Le tout est complété à coup de collectors aussi bien de consoles, que de jeux eux-même avec la présentation des éléments qui les composent (artbooks, figurines, coffret…). Mais vous aurez aussi un petit espace dédié à l’évolution des médias (de la VHS au Blu-Ray), ou encore des éléments de communications (un minitel et une box internet notamment).
Lorsque l’on revient vers l’accueil, on se retrouve vers l’espace d’exposition temporaire, mais il vous reste deux salles à explorer. La première tourne autour des Game & Watch, avec notamment une réplique à grande échelle sur laquelle vous pouviez jouer. La seconde tourne autour des jeux éducatifs et du principe de serious games.
Tout au long du parcours, vous trouverez également des dates importantes, des biographies, des historiques de jeux ou d’entreprises qui vous permettront d’en savoir plus sur des éléments présents dans la salle ou permettant de les recontextualiser.
Lors de ma visite le 30 décembre 2019, il y avait une exposition temporaire en lien avec l’actualité cinématographique, puisqu’elle concerne la licence Star Wars en jeux vidéo. Vous y trouviez bien sûr des jeux vidéo sur de nombreuses consoles, quelques goodies, mais aussi des bornes sur lesquelles vous pouviez jouer.
Pour conclure, le Pixel Museum a pu nous offrir une visite fort agréable, à travers l’histoire des jeux vidéo avec de nombreuses consoles anciennes avec leur emballage original ce qui est assez appréciable. Le mélange entre consoles, jeux, jouets et goodies en tout genre rend l’ensemble cohérent, montrant l’influence mutuelle entre les jeux vidéo et les arts plus traditionnels ainsi que la culture populaire. Le fait d’avoir des bornes/consoles à disposition pour jouer rend la visite encore plus appréciable avec des amis (ou même jouer avec des inconnus comme j’ai pu le faire) et il vous faudra un bon moment pour en faire le tour.
On (re)découvre certaines consoles, accessoires ou jeux avec plaisir et si vous y allez le matin vous serez tranquille dans les salles, mais ce sera peut-être trop court pour tout faire (sauf si vous êtes seul.e) si comme moi vous aimez flâner, et vous extasier devant les vitrines, ou jouer dans les différents espaces dédiés.
Si je devais retenir des points négatifs, je dirais qu’il y a beaucoup trop de goodies qui prennent de la place dans les vitrines, alors qu’il pourrait y avoir des jeux emblématiques, quelques cartels manquent à l’appel et un livret/catalogue pour présenter le musée et les différentes salles aurait été un excellent souvenir. Pour ce dernier point, vu que le Pixel Museum est une petite structure privée, ce genre d’investissement peut s’avérer risquer et on peut en comprendre l’absence.
Informations pratiques :
Pixel Museum
14, rue de Lattre de Tassigny
67300 Schiltigheim, France

 

Site internet  

Pour les horaires et tarifs, je vous laisse vérifier les horaires sur le site du musée.

La visite de ce musée vous a déjà tenté ou vous tente-t-elle ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager