Japan Expo [ J-27 ] : Leiji Matsumoto à la Japan !

par | 6/06/2019 | Articles, Articles à la une, Asiatiques, Films / Séries, Mangas, News Mangas | 0 commentaires

L’un des plus grands noms du manga de science-fiction sera présent à la Japan Expo.

 Leiji MATSUMOTO, de son vrai nom Akira MATSUMOTO, est né en 1938 dans la ville de Kurume dans la préfecture de Fukuoka. Il découvre l’univers du dessin avec les manga d’Osamu TEZUKA et les dessins animés de Walt DISNEY. 

Il  réalise déjà ses premières planches à l’âge de neuf ans. Sa passion pour les pirates s’y exprime déjà avec le premier d’entre eux, Bokenki, alors qu’il est encore à l’école primaire.

Leiji MATSUMOTO est sélectionné pour un concours de jeunes auteurs dont il sort lauréat. Il a alors seulement 15 ans. Mitsubachi no Bôken (Les Aventures d’une abeille) est son premier manga. Il sera publié l’année suivante. C’est alors qu’il est repéré par Osamu TEZUKA dont il deviendra l’assistant.
Après avoir fini le lycée, il part s’installer à Tokyo et commence par gagner sa vie en réalisant des shôjo. Il passe au shônen avec un premier western en 1960, Laramee Tokujô (1960), un succès.

Il fera son entrée dans la Science Fiction avec Sexaroïd. Il remporte le Prix du manga Kôdansha avec Otoko Oidon (en 1971), sa première comédie sociale.
La Science-Fiction et le Space Opera connaissent un véritable boom à l’international dès 1970. Leiji MATSUMOTO s’illustre dans ces genres en tant que réalisateur en 1974 sur la série d’animation Space Battleship Yamato qui marquera toute une génération de spectateurs et d’artistes et sur laquelle il continue à travailler tout au long de sa carrière.

C’est quelques années plus tard, en 1977, qu’il crée deux de ses œuvres les plus célèbres, Galaxy Express 999 et Capitaine Albator, dont le héros était déjà apparu en pirate de l’espace en 1969 dans Dai-Kaizoku Captain Harlock. L’adaptation en série animée des aventures d’Albator (diffusée à partir de 1980 en France) renforce la renommée des œuvres du mangaka à l’étranger. 2001 voit le retour d’Albator dans Cosmowarrior Zero : La jeunesse d’Albator, une série d’OAV sur laquelle il intervient au scénario.

Avec Gun Frontier, il démontre qu’il sait s’éloigner de la Science fiction et regarde du côté du Western. 

En 1992, il s’approprie la grande pièce de Richard WAGNER  L’Anneau des Nibelungen, et la transpose dans l’univers d’Albator. La musique lui tient à coeur. Il le prouvera un peu plus tard avec Interstella 5555 où il collabore avec le duo électro français Daft Punk.

Leiji MATSUMOTO sera fait chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2012 par la France. 

C’est en 2013, que le héros mythique de Leiji MATSUMOTO, Albator fait son comeback. Dans un film entièrement en 3D, intitulé Albator, corsaire de l’espace, notre héros  de 1977 fait un retour flamboyant et très réussi. L’amour pour le pirate reste intacte malgré les années qui se sont écoulées.
En 2015, on retrouve aussi l’artiste au chara-design de Kanpai, un anime sur le sake.

Depuis plus de 60 ans, Leiji MATSUMOTO captive les fans de manga et les passionnés de science-fiction du monde entier. Il fait partie des grands noms qui ont contribué à poser les fondations du manga et de l’anime d’aujourd’hui et son œuvre est une source d’inspiration inépuisable pour les nouvelles générations de mangaka et d’animateurs qui nous font rêver à leur tour. Citons par exemple le Français Jérôme ALQUIÉ qui sort en juin prochain un nouveau manga en hommage à l’œuvre phare de Leiji MATSUMOTO, Capitaine Albator – Tome 1 : Mémoires de l’Arcadia, aux éditions Kana

Leiji Matsumoto sera présent les jeudi et vendredi sur le salon, pour des dédicaces mais aussi pour une conférence durant laquelle, il participera à un live-drawing !

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager