Chronique : Golden Sheep, les liens d’amitiés sont-ils indestructibles ?

par | 18/12/2020 | Articles, Articles à la une, Chroniques Mangas, Mangas | 0 commentaires

Au pied du Golden Sheep, les promesses tiennent-elles toujours après plusieurs années d’absences ? Venez découvrir ce manga tranche de vie auprès de 4 adolescents très attachants !

Golden Sheep

Titre original: 金のひつじ

 

Titre romanisé: Kin no hitsuji

 

Auteur:  OZAKI Kaori

 

Éditeur français: Delcourt / Tonkam

 

Éditeur original:  Kôdansha

 

Date de sortie: 10 Juin 2020

 

Nombre de tomes:  2 (en cours), 3 au Japon (terminée)

 

Prix: 7,99 €

Synopsis :

Tsugu Miikura joue de la guitare électrique. Tandis qu’elle est encore en primaire, sa famille décide de déménager, mais avant de partir, elle et ses copains – Sora, Yûshin et Asari – se font la promesse d’être amis pour la vie. 6 ans plus tard Tsugu revient vivre dans sa ville natale et miracle ! Personne ne manque à l’appel au pied de la statue du Golden Sheep. Mais très vite, la joie des retrouvailles cède la place aux brisures de ce groupe d’amis qui n’ont pas été épargnés par l’existence.

:kpFlowerBlue: Cette chronique a été réalisée après avoir lu les 2 premiers tomes de ce titre. :kpFlowerBlue:

Notre lecture commence immédiatement par un flash-back d’un passé très proche où Tsugu détruit sa guitare électrique en cassant la vitre d’une voiture abandonnée dans laquelle Sora, un de ses amis d’enfance, tentait de se suicider en s’asphyxiant. On comprend dès les premières pages que des sujets forts vont être abordés. Le personnage de Tsugu et sa force d’empathie, d’amour et de caractère nous sont également posés.

Golden Sheep parle de 4 enfants amis depuis le plus jeune âge ; Tsugu, Sora, Yûshin et Asari. Les 4 enfants sont très proches, mais alors qu’ils sont encore en primaire Tsugu déménage. Ils se font alors la promesse d’être amis pour la vie. Tsugu revient 6 ans plus tard avec toute sa famille excepté son “Papa”, dont on apprend qu’il est une étoile dans le ciel sans qu’on nous en dise plus. Cependant, les joies des retrouvailles font place quasi immédiatement à un tout autre tableau ; Yûshin est dans une bande de délinquants et prend Sora pour son punching-ball, alors qu’Asari a rejoint le groupe des filles populaires. La désillusion est totale pour Tsugu. On comprend qu’elle pourrait tout affronter avec ses 3 amis, mais que plus rien n’est comme dans ses souvenirs.

 

” Je veux devenir quelqu’un.
Je veux dire, autre chose qu’un déchet…”

 

Des sujets importants des transitions de l’enfance au passage à l’âge adulte son traités ici ; le regard de la société, la famille, l’amour, le suicide, le mal-être, l’école, la popularité… Les quatre personnages ont des vécus bien différents et ne se ressemblent pas. On comprend très vite que Tsugu était un pilier pour le groupe d’ami et que son départ, mais aussi un évènement important survenu juste après son déménagement, ont complètement chamboulés leur cocon d’amitié en apparence indestructible.

On s’attache très rapidement aux 4 adolescents. Pris d’empathie pour leurs histoires, on espère un dénouement positif grâce au retour dans leur vie de Tsugu.

Graphiquement on a rien à dire, c’est beau, les trames sont bien remplies et c’est un réel plaisir de se plonger dans cette lecture. Cependant la fin du tome arrive bien trop vite et on en redemande encore ! J’ai vraiment hâte de voir le dénouement de la série mais appréhende déjà de devoir quitter le groupe de quatre adolescents si tôt !

A qui s’adresse Golden Sheep ?

 

Ce manga serait plus susceptible de plaire à toute personne aimant les manga dans la catégorie tranche de vie. Cependant, étant donné les thèmes racontés par l’auteur il ne pourra être apprécié qu’à partir de l’adolescence.

 

 
 
 

KIN NO HITSUJI © Kaori OZAKI / Kodansha Ltd.

Œuvres similaires ? 

Orange, The Silent Voice et Your lie in April sont les oeuvres qui pour moi se rapproche le plus de Golden Sheep et qui pourront vous ravir si vous avez aimé la lecture de celle-ci.
Vous trouverez par ailleurs du même auteur deux One-shot ; Mermaid Prince et Our Summer Holiday.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager