Chronique : Faites connaissance avec la Frankenstein Family !

par | 16/03/2020 | Articles, Articles à la une, Chroniques Mangas, Mangas | 0 commentaires

C’est en 2015 qu’est initialement sorti Frankenstein Family à Taïwan. Quatre ans plus tard, cette courte série débarque en France aux éditions Chattochatto !

Frankenstein Family

Titre original : 實驗品家庭​

 

Titre romanisé : Shiyan Pin Jiating

 

Auteurs : YANAI

 

Éditeur français : Chattochatto

 

Éditeur original : Animen 

 

Date de sortie : 26/09/2019

 

Nombre de tomes : 2 tomes à Taïwan, 2 tomes en France

 

Prix : 7,95 €

Synopsis :

Voici l’étrange histoire d’une fratrie dont les gènes ont été modifiés ! Suite à l’arrestation de ses deux parents, le jeune Denis doit désormais s’occuper de son frère et de ses 3 sœurs. Ces derniers ont été génétiquement modifiés par leurs parents, scientifiques de génie, qui ne voyaient en leurs enfants que des sujets d’expérimentations. Seul Denis a échappé à tout cela pour une raison mystérieuse. Ils vont devoir alors essayer d’apprendre à vivre « normalement » en famille, et cacher leurs identités dans une société qui verrait d’un mauvais œil ces « monstres de Frankenstein ».

Cette chronique a été réalisée après avoir lu les deux premiers tomes de la série, les seuls sortis lors de la publication de cette chronique. Un troisième tome exclusif à Taïwan et à la France sortira prochainement.

Un frère qui peut se transformer en chien, une sœur mi-araignée, une sœur mi-plante et une autre télépathe ? Une famille parfaitement normale, selon le petit Denis, 11 ans, qui se considère normal mais est lui-même un génie. Cette petite fratrie, jusque-là élevée dans un laboratoire, se retrouve du jour au lendemain orpheline suite à l’arrestation de leurs parents bien-aimés. Des « savants-fous » qui les ont « juste » génétiquement modifiés. Rien de bien méchant, non ?

Enfin, c’est ainsi que Denis présenterait la situation. La plupart des événements sont présentés de son point de vue. C’est intéressant, car ce qui lui paraît ordinaire ne l’est pas pour le lecteur. En même temps, de manière assez paradoxale, il veut que sa famille s’intègre à la société. Ici, le parti pris est celui d’un slice of life léger, mais avec ses moments sérieux. Ainsi, la 1re partie de l’histoire, où l’on suit les tribulations de cette adorable fratrie au restaurant, à la mer, dans la rue, dans la maison où ils sont désormais hébergés, etc. fait sourire, beaucoup sourire. Jusqu’à un certain événement qui illustre assez littéralement l’expression « chassez le naturel, il revient au galop ».

On passe ensuite à la 2nde partie, durant laquelle la fratrie fait connaissance avec le propriétaire de leur nouvelle maison, Monsieur Tung, qui devient progressivement leur père d’adoption. Cacher ses particularités pendant une journée, passe encore, mais à long terme ? C’est à cette question que l’auteur tente de répondre sans forcément nous donner la résolution la plus simple (et heureusement) via le lien qui se tisse entre Monsieur Tung et la fratrie, qui devra choisir ou non de lui révéler leur secret. Ce dernier semble également avoir sa part de secrets, qui ne sont pas révélés dans ces deux tomes.

La remise en question de la normalité, l’acceptation des différences et les liens qui unissent les personnages constituent les points forts de cette sympathique série. Mais il faut savoir qu’elle devait au départ se terminer en deux tomes. Et arrivée à la fin du second, je n’ai pas eu l’impression d’avoir eu une véritable résolution. Que cache Monsieur Tung ? Les enfants vont-ils réussir à tous se sentir à l’aise avec lui ? Ces interrogations ne gâchent pas la lecture mais peuvent laisser une sensation d’œuvre inachevée. C’est pourquoi j’ai été ravie d’apprendre la sortie d’un troisième tome pour conclure l’histoire.

 

À qui s’adresse Frankenstein Family ?

 

Ce slice of life, de part son atmosphère et ses personnages, s’adresserait plutôt à un public familial. Il pourrait particulièrement plaire à celles et ceux qui ont une affinité pour les histoires mettant en scène des personnages excentriques confrontés aux codes « normatifs » d’une société moderne.

 

Frankenstein Family  ©  2019  Animen, Nikoukeikaku, Yanai

Œuvres similaires ? 

Si vous aimez Frankenstein Family, vous pourrez apprécier Freaky Girls (disponible chez Pika, et l’animé sur Crunchyroll) ou encore Princess Jellyfish (aux éditions Delcourt / Tonkam) pour leur façon d’aborder l’opposition des « normes ».

 

 

 
 
 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

Si cet article vous plait n'hésitez pas à le partager